L’adolesence made in USA

L’adolescence made in USA est un livre qui a été écrit par Emilie Lemoine docteure en études anglophones. Elle a mené plusieurs travaux sur l’adolescence et son identité.

L’adolescence est l’âge de la construction. Dans ce livre, l’auteure propose de se focaliser sur les séries américaines teens et découvrir comment ces séries impacte le comportement des ados.

Pour ce faire, elle s’appuie sur plusieurs série comme : Gossip girl, les Frères Scott.

Les thèmes dévoilés pour la première partie du livre est le « genre » et comment il est représenté dans les séries et comment de façon subtiles, il pousse le jeune spectateur  à se poser lui-même la question. Il y a la pompom girl sexy, le sportif macho, l’intello et la personne sombre qui ne parle à personne. Dans chaque série teen se trouve ces personnages extrêmement caricaturaux et bien en dessous de la réalité. On peut se poser la question, alors pourquoi chaque personnage est construit de cette façon et pourquoi nous y avons le droit dans chaque série teens ?

Les ados sont influençable et fragile, il est donc facile de les « manipuler » 

L’american beauty : Ce chapitre s’intéresse à la beauté et comment elle est représentée à travers cet univers. Les belles filles sont blanches, hétérosexuelles, blonde, grande et assez minces. Elles sont populaires et pleines de ressources. Pour les vêtements, ils sont courts et sexy. Elles sont souvent élues reine du bal de promo. Pour les jeunes garçons, la pression est exactement la même, ils doivent être sportif, musclé, populaire et brillant. 

Ce livre est un bon moyen de lire entre les lignes et d’en apprendre d’avantage sur ce que les séries nous offre au delà du divertissement. Les séries de ce type sont révélatrices d’une société qui change et cela n’est pas forcément une bonne nouvelle. Le monde d’aujourd’hui est synonyme de beauté, perfection, image. Les séries en sont un parfait reflet. Il est important de ne pas se laisser manipulé par ce que les société de divertissement nous offre dans leur propre intérêt.

La société de bien commun

#littérature

La société de bien commun est  un livre trouvée dans une petite librairie au cœur de Lyon.

Ce livre est un livre pas comme les autres. Il a pour but de comprendre le courant « pour une écologie humaine » qui place l’homme au centre et le met  en premier rôle pour la société et sur ce qu’il apporte et son avenir. Pour cette analyse, j’ai décidé de m’attarder sur certains chapitres. 

La société de bien commun est une construction sociale qui pose les bases de la vie en société. Les responsabilités individuelles doivent se rassembler pour gérer l’ensemble des ressources communes à court, moyen et long termes.
L’ensemble des ressources découlent de l’intérêt général relié par un tiers comme l’état par exemple.

Survivre aux réseaux sociaux : Philipe Holidote 

Les réseaux sociaux ont changé notre façon de consommer, de nous voir et de voir les autres. Ils reposent sur la capacité de se montrer en société. Le but des réseaux sociaux en théorie est de rester en contact avec ses proches. Le but est en réalité tout autre. Ils s’apparentent à une drogue pour certain, un moyen de rester dans la lumière pour d’autres et pour la plupart d’entre nous de satisfaire notre égo Mais que l’on soit dans cette catégorie ou une autre les biais cognitifs que les publicitaires mettent en avant sur ces plates formes nous poussent à consommer encore plus et plus longtemps.

Le contenu est également important plus le message est clair et trash plus il est susceptible de créer le buzz.

Le journaliste, tisseur de lien : Elisabeh Segard 

Le rôle du journaliste pour l’esprit commun est de donner une information, un fait en toute impartialité. Cela ne s’arrête pas à CA. Le journaliste doit aimer les autres, c’est-à-dire qu’il parle d’hommes et de femmes, parle du monde qu’il entoure avec ces travers et ses injustices quelle soit sociale, économique, politique …

La méconnaissance est un frein pour comprendre et agir sur la société qui nous entourent. Le journaliste est là pour que la méconnaissance soit moindre. Toutefois, surtout, à notre époque, il faut faire attention avec les informations qui sont données par les médias. Certains sont orienté par la politique, l’argent et autres. L’émergence des réseaux sociaux dont l’information n’est souvent pas vérifiée. En tant que journaliste de terrain  l’amour des autres et la curiosité sont mes principaux atouts sans cela il serait impossible pour moi de faire ce métier. J’essaye de faire ce métier pour mettre en lumière ce qui ne l’es pas comme les nombreuses associations qui existent.

 

 

FATALITE

Caissière ce terme émerge dès l’apparition des métiers de la grande distribution.

bd_couv

La pratique :  Ce métier consiste à tenir la caisse d’une entreprise comme un supermarché ou une boutique par exemple. Pour être caissière, il ne nécessite aucun diplôme particulier. Le métier consiste à faire passer des articles devant un lecteur de code barre pour que le client puisse payer ces achats. Il faut aussi prendre en compte le stress du rendu monnaie et de l’argent que nous manipulons toute la journée. Il faut avoir une gestion parfaite que ce soit avec les tickets restos, les bons de réductions… 

Pourquoi ce métier est constitué principalement de femmes ? Je n’ai pas d’explication face à cette question. Mais j’ai plusieurs théories ! 

21856283

Une caissière est la dernière personne que le client voit. Donc une femme dans l’inconscient collectif est souriante, douce et aimable donc renvoie une bonne image pour l’entreprise. 
Dans le temps, quand les supermarchés ont commencé à exploser, les femmes qui combattent au quotidien pour être indépendante financièrement veulent travailler ce qui pourrait expliquer la présence des femmes par rapport aux hommes. 

Les différents métiers : être caissière englobent plusieurs métiers : psychologue, vigile, assistante sociale, humoriste. 

C’est bien beau ce que je vous ai raconté, mais nous allons rentrer dans la pratique avec mon expérience vous allez tout savoir !

Tout commença quand j’étais à la fac et qu’il fallut que je trouve un CDI à temps partiel, je trouve vite dans un casino à côté de chez moi. Cette expérience fut très formatrice, l’ambiance était cool mes collègues sont devenues de vrai amis. Une clientèle de quartier avec qui j’ai su nouer des liens de courtoisies, des rires, des anecdotes farfelues. Les personnes âgées en particuliers certains n’ont aucune famille et nous sommes parfois souvent même les seules personnes avec qui elles peuvent parler. Je le fais avec plaisir et elles me le rendent bien. Avoir un CDI à 18 ans fut une fierté personnelle j’arrivais parfaitement à gérer la fac et le travail. Mais dans ce supermarché, il y a eu les braquages qui au début, sont extrêmement choquant, traumatisant et puis on s’habitue. Les insultes racistes aussi au début j’étais révolté qu’on me traite de sale arabe et puis on s’y fait. Les insultes tout court, les regards déplacés, les menaces de mort sa aussi, on s’y fait. 

Les années passent la fac se termine mon merveilleux et si cher CDI prend fin, il est temps pour moi de volée vers de nouveaux horizons sauf que tout ne se passa pas comme prévu et je me retrouve dans un CDD de 6 mois  à C*********. 

Au début, ma joie fut immense, car j’avais trouvé un travail et oui quelque chose de stable pour 6 mois. Une grande entreprise, nouvelle organisation de travail. Les premiers temps furent plutôt simples les procédures très nombreuses mais pas très compliquées. Une longue descente aux enfers commença. La salle de pause était la salle des commérages, j’entendais les critiques et les blablas. Mais je vais y prendre goût moi aussi, ma vie professionnelle est si passionnante. Des chefs qui vous surveillent sans cesse et dès la moindre occasion n’hésite pas à vous rappeler que vous n’êtes rien. Des heures de coupures inimaginables. Les caisses qui sont attribuées sont très importantes pour le moral. Les clients dans ce grand magasin n’ont aucune considération pour nous pas de bonjour, pas de sourire, ils nous parlent comme à des robots comme si nous étions des êtres sans âmes. 
Ma joie du début a complètement disparu, je me demande tous les jours ce que je fais là et que je mérite mieux. Je pleure tous les jours en caisse, les clients me rendent folle, leur impolitesse, leur mépris, leur insultes, les horaires de merde, mes chefs que je déteste. Et puis je réalise que je ne réfléchis plus que ce métier est tellement répétitif que mon cerveau se vide. Pendant cette période, je lis beaucoup, je regarde beaucoup de documentaires pour rappeler à mon cerveau que cela n’est qu’une passade. Heureusement que mes collègues sont là. Ils sont dans le même état que moi ce qui me rassure beaucoup, on se soutient beaucoup, on rit, on pleure, on se dispute. Mais sans eux, je n’aurais pas tenu. 

Je garde de cette expérience malgré tout du positif : Je sais que je ne ferais plus jamais ce métier car l’argent c’est important mais le bien-être aussi. Cette expérience m’a fait grandir et prendre en maturité. 

caissieres1page01couleuk

 

Pourquoi tant de haine ?

Le racisme dans notre pays qui est le pays des droits de l’homme avec ce magnifique slogan : liberté égalité fraternité. Si nous continuons dans cette logique en définitive le racisme ne doit être qu’un mirage un cauchemar qui heureusement n’existe pas. 

Mais je vais sans doute vous décevoir et bien oui dans cette belle France le racisme n’es pas qu’un mirage, un cauchemar, car il existe bien et ceux depuis de nombreuses années, il est présent dans les médias, dans notre vie quotidienne. Cette forme de haine contre un individu pour ces origines est méprisable au plus haut point.

Mais il y a plusieurs formes de racismes : Les racistes non-racistes : ces personnes vous certifient qu’elles ont pleins d’amis arabes, noirs et qu’ils ont voyagées dans le monde entier. Ils s’offusquent qu’on puisse penser qu’ils sont racistes. Pour eux, le racisme est  composé de personnes caricatural qui gueulent et qui sont violentes. Pour les racistes non-racistes, le racisme n’est pas structurel, c’est une opinion et ils ont appris à être contre, car c’est « mal ». Donc pas besoin de s’informer. Le raciste non-raciste se contente de déclarer qu’il n’est pas raciste.Les moqueries : bruits de singes, imitations des Asiatiques et les Arabes tous des voleurs et blablaba. Dans l’inconscient collectif, toutes ces moqueries, ces pas très graves ça reste de l’humour. Non, c’est de très mauvais goût et au risque d’en surprendre certains ca peut être très blessant.

Ce qui s’assume : En effet ce qui assume le faite leurs arguments sont répétitifs et toujours les mêmes : les vendeurs de drogues sont toujours les mêmes (les Arabes et les Noirs). Les emplois ne vont plus au vrai français. Mais c’est quoi un vrai français pour vous ?

De plus le racisme qui devient de plus en plus banale, car il est de plus en plus assumé  que ce soit sur les plateaux télés en invitant des gens comme Eric Zemmour qui le crient sur tous les toits avec des polémiques toutes les semaines. Dans les stades de foot qui en gagnant la coupe du monde, l’équipe  s’est attirée les fachos de services qui pour eux l’équipe de France n’est pas l’équipe de France étant donné qu’elle est composée majoritairement de noirs et d’Arabes.

Les migrants :

Lors d’une interview accordée à LCI le 2 juillet, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner, a critiqué la politique du gouvernement dans l’affaire de l’Aquarius et a déploré le positionnement de l’opinion publique française sur la question migratoire. Lorsque l’intervieweur a demandé à l’ancien chef de la diplomatie si la France devrait accueillir plus de migrants, le fondateur de Médecins sans frontières a tranché : « Mais c’est évident !»La France est absolument raciste de ce point de vue et dans l’histoire, cela n’a pas à être démontré, tout le monde le sait.

La politique étrangère :

La politique étrangère de la France depuis de nombreuses années est une politique raciste et pas très assumée ! La Syrie, L’Irak, L’Afghanistan, Le Mali. Tous ces pays bombardés pour une crise politique qui ne concerne pas La France si évidemment, je retire les intérêts économique et stratégique. Car depuis de nombreuses années la France joue à les toutous avec les USA , La Russie ect. Après avoir donc foutue la merde dans tous ces pays, on reproche à ces peuples qui n’ont plus rien de vouloir trouver refuge en France. Sans oubliée la guerre D’Algérie pour ceux qui auraient la mémoire courte. 

 Tous des terroristes ces musulmans, Alors pour les amalgames nous sommes au summum. Et NON tous les musulmans ne font partie de Daesh. Ils travaillent élèvent leurs enfants depuis de nombreuses générations.

Ayant vécue des situations humiliante et dégradantes à cause de ma couleur de peau, de mon prénom pas assez arabe pour certain, une imposture pour d’autres. Il me semblait important de m’exprimer sur le sujet. Ce texte n’engage que moi, mais ce qui est sur c’est que pour moi nous sommes tous des enfants de la république. Vous êtes tous mes frères et sœurs quelle que soit votre couleur de peau, votre religion, vos origines sociales, vos métiers. Je suis pour le vivre ensemble, travaillez dur pour atteindre vos objectifs. Ne laissez personnes, vous humiliez à cause de vos origines. Ne jugez pas les autres essayez plutôt de les comprendre. 

Les clichés, les stéréotypes et la psychologie

 

En psychologie, on définit un « stéréotype » comme une croyance (socialement partagée) selon laquelle certaines caractéristiques seraient propres à certaines catégories sociales.

Dans notre société  où les tensions sociales et l’expression du racisme sont quotidiens, Ils ont des répercussions néfastes pour les personnes qui en sont victimes.

Commençons par les clichés sexistes:

Les femmes conduisent moins bien que les hommes.

Les blondes sont stupides.

Les femmes sont destinés à faire le ménage et la cuisine.

La faute au pubs qui sont omni présente et véhicule une image fausse avec le parfait exemple de l’été on nous inondent de pubs minceurs, de crèmes de bronzage, de dentifrices, faux cils, faux ongles comme si une femme était condamné à n’être qu’un physique. « Comment admettre, que, alors que l’on se bat pied à pied pour faire progresser, dans tous les domaines de la vie, l’égalité entre les femmes et les hommes, le champ de la publicité passe malgré tout au travers ? Comment accepter que, pour vendre, il faille aller jusqu’à humilier les femmes, physiquement, intellectuellement, socialement ? », se demande Pascale Boistard, secrétaire d’état chargée des Droits des femmes.

Pour les clichés racistes on a de quoi faire:

Les femmes voilées sont soumise, forcées et malheureuses.

Les juifs sont radin.

Les asiatiques sont des mangeurs de chiens.

Les vigiles sont noirs car ils ont moins de compétences intellectuelles.

Avec les médias, les chaînes d’infos en continue tous ces clichés sont véhiculé de façon permanente en surfant sur la vague du sensationnel sans pensez au conséquences que cela peut engendrer pour l’humain.

Dans ce contexte, il semble tout aussi nécessaire de montrer comment les rôles stéréotypés se répandent et qui ils servent.Qui a intérêt à ce que les gens restent à leur place, dans les cases dans lesquelles ils sont ? Qui a intérêt à leur faire croire qu’ils sont à leur « juste » place ? La diffusion des stéréotypes ne sont pas anodines. La lutte contre les stéréotypes , qui enferment les individus  Casser les stéréotypes en permettant à chacun de devenir calife à la place du calife sans remettre en cause les rapports de domination entre individus resterait très insuffisant.

 

La lapidation

La lapidation est un sujet qui est quasi inexistant dans les médias et moi-même, il a encore peu, j’étais peu au courant de ce fléau. C’est en découvrant le film « La lapidation de Soraya M » que je découvris avec horreur, désespoir et tristesse cette pratique. 

20434452.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Dans la lapidation (“Rajam” en arabe), on fait porter à l’accusée une chemise blanche et elle est enterrée dans un trou, pour les hommes jusqu’à la taille et pour les femmes jusqu’à la poitrine, puis torturée jusqu’à la mort à coups de pierres.

Les pierres ne doivent pas être trop grandes pour ne pas tuer rapidement la victime, mais pas trop petites non plus. Le but est de tuer lentement la personne avec le plus de douleur possible.

La lapidation est connue sous la mythologie grecque. Principalement utilisée dans la punition des crimes sexuels et des blasphèmes. Dans le judaïsme, la lapidation était prévue pour divers crimes et particulièrement dans les crimes sexuels. Dans le coran si certains versets mentionnent une punition pour l’adultère aucun verset ne fait état de la lapidation. Pour la religion chrétienne, cette pratique est bien établie dans la bible. 

Au Nigéria, en 2002, deux femmes échappèrent à la lapidation. Safiya Hussaini, une mère divorcée de cinq enfants, fût condamnée par un tribunal islamique pour avoir donné naissance à un enfant hors mariage. La même année, Amina Lawal se voyait condamnée pour avoir eu un enfant neuf mois après son divorce. Le retentissement international de leur cas ont permis de faire pression auprès du Nigéria, dont douze Etats du nord ont adopté la Charia en 1999.

En 2007, à Bashiqa (Irak)Doa Khalil Aswad, 17 ans, a été lapidée devant 2000 personnes par les hommes de son clan, appartenant à la communauté yézidi. Son propre oncle faisait partie de ses bourreaux. Alors que cette pratique n’est pas autorisée en Irak, la police n’est pas intervenue. La jeune fille fut condamnée par sa famille car elle était tombée amoureuse d’un jeune arabe musulman. Son meurtre a été filmé à l’aide de téléphones portables et diffusé sur Internet. En 2004, Jilali Izadi, une jeune iranienne de 13 ans, est victime de viols incestueux par son frère âgé de 15 ans, dont elle tombe enceinte. Condamnée à la lapidation, elle parviendra à échapper à sa sentence grâce à la mobilisation internationale. Parmi ses supporters, la philosophe Elisabeth Badinter, qui écrivit d’ailleurs une lettre pour plaider sa cause auprès du Guide suprême de la Révolution.

Cet article est un cri du Coeur, ma parole est moindre, faible, mais je l’ai et j’en profite pour dénoncer, ce crime contre l’humanité, contre les femmes. Ma parole ma voix et qui plus est celle d’une jeune femme qui aujourd’hui se réveille avec cette angoisse presque quotidienne de découvrir encore de quoi les êtres humains sont capables. 

Journalisme et Investigations

 

Aujourd’hui je vais vous parler de ma grande passion : le journalisme ! Mais d’abord commençons avec les bases, car je suis sûr que vous vous posez beaucoup de questions ! 

Le journalisme, c’est quoi ? Ensemble des activités se rapportant à la rédaction d’un journal ou à tout autre organe de presse écrite ou audiovisuelle (collecte, sélection, mise en forme de l’information) ; profession du journaliste.
Manière d’écrire, de présenter les événements, propre aux journalistes. (Merci Larousse) 
citation-le-journalisme-il-nous-revele-les-petitesses-des-grands-hommes-la-grandeur-des-petites-gens-un-jean-marie-poirier-138172
Mais pour moi cette définition est un peu trop neutre alors je vais vous donner la mienne : pour être journaliste, il faut être passionnée de l’actualité aussi bien d’hier que d’aujourd’hui. Être curieux de tout ce qui nous entoure se poser des questions sur le monde qui nous entoure comme la politique nationale et internationale, la société, les phénomènes de mode, la culture. Ne pas avoir peur de se mettre en danger en dévoilant des sujets tabous, choc. Ne pas avoir peur des situations à risques que j’ai personnellement vécue avec l’enquête sur la prostitution. 

Une spécialité que j’apprécie particulièrement est le journalisme d’investigation qui a pour but de dévoiler des affaires dissimulées de manière délibérée. En voici quelques exemples : 

L’affaire qui fait la Une en ce moment : L‘affaire Sarkozy Khadafi, elle commence le 12 mars 2012 et le 28 avril 2012, quand le Mediapart un média indépendant qui révèle sur son site deux documents laissant supposée un versement de 50 millions d’euros pour financer la campagne présidentielle. 

L’affaire Harvey Westein : Ronan Farrow, il mène une enquête longue de 10 mois qui révèlent que l’un des plus gros producteurs de l’industrie du cinéma est accusée de viol, attouchement et agression sexuels envers des dizaines de femmes notamment des actrices. Cette affaire prendra une dimension mondiale à travers de nombreux témoignages et les réseaux sociaux. 
L’affaire Fillon selon laquelle son épouse Pénélope aurait reçu des salaires de près 1 million d’euros pour des emplois fictifs, en tant qu’assistante parlementaire de son mari François Fillon lors de ses mandats. Affaire révélée par le journal le Canard Enchaînée. 
L’intérêt du journalisme d’investigation est de pouvoir contribué à la gestion démocratique des affaires publiques. On peut même le qualifier de 4e pouvoir qui peut veiller à ce que les personnes mise en cause soit révélée pour la justice et soit tenu pour responsable de leurs actes. Le journalisme d’investigation est un instrument précieux pour la démocratie et la liberté d’informer.

 
De plus en plus de journalistes ont contribué à l’investigation, ils sont pour moi les journalistes de l’avenir et me donne envie de faire ce métier en voici quelques-uns:

edwy-plenel-croise-du-journalisme

Edwy Plenel : il est le fondateur de Mediapart un journal en ligne indépendant qui a révélée de nombreux scandales ( Coucou Nicolas).

Elise-Lucet-equipe-Cash-Investigation_0_729_525

Elise Lucet : D‘abord présentatrice du JT de France 2 puis aux commandes de Cash Investigation, elle à révélée la pédophilie dns certaines églises, le panama papers, sur l’industrie du tabac ou sur les conditions de travail des salariées de Lidl. Elle déclare d’ailleurs aux sujets de l’émission : après 2008 et Lehman Brother, des murailles se sont effondrées. Ça a éveillé des consciences, y compris les nôtres. On n’aurait pas fait Cash dans les années 90, c’est vrai. Mais pour une autre raison également : il y avait très peu d’investigation dans les médias. Aujourd’hui, à notre direction, ils ne sont pas idiots : ils voient bien que l’investigation ça marche, Médiapart ça marche, etc. Les téléspectateurs nous réclament ça : on veut un journalisme pugnace, impertinent. Le journalisme à la pépère, c’est fini. […] j’ai toujours refusé de dîner avec un politique, un industriel. Je leur réponds : « Je n’ai pas le temps », ou : « Je n’ai plus faim… » Pas par militantisme, mais chacun à sa place : il faut zéro connivence avec ces gens-là. À cause de ces connivences, le journalisme souffre d’une grave défiance. »

hqdefault

Deep web

w32d43q

Cette semaine, j’avais envie d’évoquer le Deep web. Cet univers m’a toujours intrigué et intéressé et vu que je suis une petite curieuse en lisant cet article vous allez vous plongez avec moi dans ce monde parallèle. 

 

On commence par le commencement avec la définition du Deep web! 
C’est un ensemble de sites qui se trouve dans des réseaux cryptés et qui n’existe pas dans les moteurs de recherches. Pour vous donner un exemple concret si vous taper sur Google « vente d’armes » vous ne trouverez pas alors que dans le Deep web vous aurez l’embarras du choix. Le système de cryptage s’appelle Tor il sert a brouiller la localisation des utilisateurs. Sur le Deep web on trouve beaucoup d’activités illégales avec notamment la vente d’armes, de drogues, de photos pédopornographiques, des faux papiers, des cartes bancaires volées…
Bon après la théorie la pratique. Je suis très impatiente et excitée, mais aussi morte de trouille. Des milliers de questions se bousculent dans ma tête et je décide de me renseigner et la HORREUR certains disent que leurs ordinateurs ne marchent plus, qu’ils se font pirater leur compte en banque (merci les achats sur internet) alors je préfère me rétracter. 

 

Je n’avais pas vraiment conscience de la dangerosité du Deep Web pour vous donnez une idée le web que nous utilisons ne représente que 4% de la totalité du web. 

la-thumb-du-deep-web3139742

Les conséquences pour les utilisateurs du Deep Web sont nombreuses tous d’abord les virus car il ne faudra pas compter sur vos anti-virus traditionnelles. 

Les vies humaines ont un prix en effet pour les tueurs à gages, c’est un peu le pôle emploi, ils peuvent négocier si la cible est importante ou difficile à tuer.

Pour les journalistes cela peut être un avantage, les infos qui dérangent et bien certains se servent du Deep web c‘est comme cela que notamment on peut savoir se qui se passe  en Corée Du Nord. 

Il existe également le commerce de chair humaine. 

 

Le problème du Deep Web est que l’on ne peut pas le réguler, il est anonyme et de se fait aucune limite n’est possible. Il pose aussi question sur les libertés individuelles et ce que l’individu peut faire ou ne peut pas faire … 

Cet article je vous l’avoue à un goût d’inachevée et frustrant, j’aurais aimé pouvoir y accéder mais d’un côté je me dis que c’est peut-être mieux comme ça. J‘ai essayée d’être la plus complète et la plus précise dans mes explications donc j’espère qu’il vous aura plus. 

Personne inspirante, histoire inspirante

 

Pour cette semaine je voulais partager avec vous les personnalités que j’admire de par leurs parcours,  leurs vécus et leurs carrières :

couv_malala

Malala : je l’ai découverte en lisant son livre. Je me suis intéressé à son histoire et je fus bouleversée par le parcours de cette jeune femme. À seulement 17 ans elle est la plus jeune de l’histoire à recevoir le prix nobel de la paix. C’était le 9 octobre 2012 à Mingora capitale de la vallée de Swat au nord-ouest pakistanais. Deux tueurs font irruption dans le bus qui la ramène à l’école après avoir demandé qui était Malala, ils lui tirent  une balle dans la tête, elle se retrouve dans le coma, elle est évacuée en Angleterre. Elle reprendra conscience 6 jours plus tard. « Où étais-je ? Qui m’avait amenée ? Où étaient mes parents ? Mon père était-il encore en vie ? J’étais terrifiée. La seule chose que je savais, c’est qu’Allah m’avait bénie en m’accordant une nouvelle vie », raconte l’adolescente dans son autobiographie, « Moi, Malala » (Calmann-Levy, 2013)best seller publié dans plus de cinq langues. L’adolescente s’en sort. Un miracle. L’école pour tous est devenue le combat de sa vie, dès 2009, elle publie un blog où elle raconte l’emprise des talibans, la dégradation des espaces publiques, la destruction des écoles pour filles elle devient de plus en plus populaire et sa famille décide de fuir le régime talibans. En Grande Bretagne oû elle réside depuis l’attentat pense toujours a son combat. « J’ai été épargnée pour une raison, celle d’utiliser ma vie pour aider les gens », écrit-elle dans son autobiographie. Son discours à l’ONU en 2013 marque encore une fois les esprits. « Les extrémismes ont peur des livres et des stylos. Le pouvoir de l’éducation les effraie ». Elle continue aujourd’hui sa vie normalement et continue son combat. 

eminem-s-phenomenal-breakthrough-just-tore-youtube-s-motherf-cking-roof-off-755883

EminemTout le monde connaît Eminem. L’un des rappeurs les plus doué de sa génération, texte puissant, voix unique. J’ai toujours apprécié son travail. Mais en regardant le film 8 Miles qui est réalisés par Curtis Hanson que je me sui sintéressée à son parcours, Eminem qui tient le rôle principal est largement inspirée de sa propre vie. Il joue le rôle de Jimmy un jeune homme déprimé qui travaille dans une usine. Il mène une vie chaotique avec une mère alcoolique, sa sœur Lily et l’ami de sa mère toxicomane et alcoolique lui aussi. Il est passionné de musique lui et son ami Future vont à des battles mais Jimmy semble incapable, stressée et pas sûr de lui il ne saisit pas les opportunités qui s’offre a lui. Au fur et à mesure du film, il opère une prise de conscience et change son comportement et comprend qu’il est lui seul le maître de son destin. Il réussira la battle et partira travaillée et suivre son destin. La véritable vie D’Eminem est aussi difficile que pour son personnage, l’abandon de son père alors qu’il n’avait que 2 mois sera une véritable trahison pour le rappeur, les relations tendues avec sa mère, il écrira une chanson très dure « cleanin out my closet ». «Tu m’as jamais aidé, connasse d’égoïste, j’espère que tu brûleras en enfer pour ça. Une enfance pauvre dans un quartier de détroit … 12 ans après le rappeur à rendu les armes et aujourd’hui, c’est excusée et la remercie d’avoir été la mère et le père. 
Son parcours aspire au respect et prouve qu’avec la détermination et le travail, on peut y arriver en partant de rien 

History_Rosa_Parks_Montgomery_Bus_Boycott_179889_SF_HD

Rosa Park : c’est l’une des figures emblématiques de la lutte afro-américaine contre le racisme et l’oppression. Elle est devenue célèbre le 1 décembre 1955 en refusant de céder sa place à un blanc suite à la demande du chauffeur dans un bus. Elle est arrêtée par la police et écope d’une amende de 15 dollars, elle fera appel de ce jugement. Cette affaire interpella un jeune pasteur de 26 ans Martin Luther-King, il lance une grande campagne de boycott contre la compagnie de bus qui durera 380 jour. Le 13 novembre 1956, la cour suprême des Etats Unis casse les lois ségrégationnistes les jugeant anticonstitutionnelles. Elle raconte dans son autobiographie les actes racistes, comme des fontaines pour les blancs et pour les noirs, elle pensait que l’eau des blancs était meilleure. À la suite de cet événement, elle luttera le reste de sa vie, elle décède le 24 novembre 2005. 

téléchargement (4)

ColucheHumoriste et comédien français nés en 1944 à Paris à 26 ans, il démarre sa carrière d’humoriste et il revendique sa grossièreté, sa liberté d’expression sarcastique au music-hall en s’attaquant aux sujets tabous de l’époque, au valeur morale et politique. En 1975, il devient célèbre en parodiant un jeu télévisé : le Schmilblick. En 1984, il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans Tchao Pantin de Claude Berri. Provocateur dans ses prises sociales, il se présente à l’élection présidentielle de 1981 et se retira suite à des pressions et des menaces. Il est aussi connu pour avoir fondé les restos du cœur. Il prend conscience de  la défaillance du système français. Cette association devait être que provisoire à l’origine. Mais la situation en France est si dramatique pour les plus démunis elle deviendra pérenne. Un très grand monsieur que j’admire par ses prises de position totalement assumée et sa dévotion a ceux qui n’ont rien. Il décède le 19 juin 1986 dans un accident de voiture. 

J’espère que cet article vous aura plu, je ne pouvais pas évidemment tous les cités, car cela aurait été trop long. Je vous laisse avec un film que j’aime beaucoup! 

Fences

L’histoire bouleversante d’une famille où chacun lutte pour exister et être fidèle à ses rêves, dans une Amérique en pleine évolution. Troy Maxson aspirait à devenir sportif professionnel mais il a dû renoncer et se résigner à devenir employé municipal pour faire vivre sa femme et son fils. Son rêve déchu continue à le ronger de l’intérieur et l’équilibre fragile de sa famille va être mis en péril par un choix lourd de conséquences…

téléchargement (5)

 

E je vous laisse avec un dialogue du film Fences qui me boulverse à chaque fois que je l’entend  :

fences-troy-cory-film

 

Hey papa!

Troy: Hmm?

Cory: Puis-je vous poser une question?

[pause]

Cory: Pourquoi tu ne m’as jamais aimé?

Troy: Quelle loi dit que je dois t’aimer?

Cory: Aucune.

Troy: Très bien alors. Tu ne manges pas tous les jours? Réponds-moi quand je te parle! Tu ne manges pas tous les jours?

Cory: Si …

Troy: Tant que tu es dans ma maison, tu mets un « Monsieur » à la fin quand tu me parles.

Cory: Oui, monsieur.

Troy: Tu manges tous les jours?

Cory: Oui, monsieur.

Troy: Tu as un toit sur ta tête?

Cory: Oui, monsieur.

Troy: Vous avez des vêtements sur le dos?

Cory: Oui, monsieur.

Troy: Pourquoi tu crois que ta tous sa ?

Cory: c’est grâce à toi ?

Troy: [rires] Bon sang, je sais que c’est à grâce à moi. Mais pourquoi ?

Cory: Parce que tu m’aimes bien?

Troy: Que je t’aime bien ? Je sors d’ici tous les matins, je me casse les fesses parce que je t’aime bien? tu es le plus grand imbécile que j’ai jamais vu. Un homme est censé prendre soin de sa famille. Tu vis dans ma maison, nourris ton ventre avec ma nourriture, mets ton derrière sur mon lit parce que tu es mon fils. C’est mon devoir de prendre soin de toi, je te dois une responsabilité, je ne dois pas t’aimer! Maintenant, j’ai donné tout ce que j’ai à te donner! Je t’ai donné ta vie! Moi et ta mère travaillions entre nous et aimer ton cul noir ne faisait pas partie du marché! Maintenant, ne passe pas ta vie à vouloir savoir si les gens t’ aiment ou non! Tu ferais mieux de t’assurer qu’ils se conduisent bien avec toi !

 

 

L’égo, communication et réseaux

À l’ère numérique à laquelle nous appartenons aujourd’hui, il est difficile de passer à côtée de Snapchat, Twitter ou encore Facebook. J’ai voulu m’intéresser à ses phénomènes, à leurs conséquences sur les relations que nous entretenons l’un, les autres.

20170928_203247

C’est en regardant par hasard une interview d’Omar Sy que le sujet m’est venu et qu’il serait une bonne idée d’en parler. Il intervient dans l’émission Clique présentée par Mouloud Achour, il livre un point de vue intéressant sur la solitude : « On veut tous avoir sur tout et en même tant non , il a des histoires atroces de mec qui se tirent une balle dans la tête et personne n’était au courant au travail! Et voilà tout le monde surpris ! Mais pourquoi il a fait ca Michel , mais on sait ou il était en vacances , on sait combien il a de mômes , la marque de sa bagnole. Mais on lui a jamais posé la question de savoir comment il allait et qu’il répondait oui ça va, on ne se pose pas plus de question que ca parce que on a vu sur Facebook et que ca avait l’air d’aller. Et c’est ca le problème, on croit savoir, mais on sait rien du tout. On a l’impression de communiquer, mais on ne communique pas du tout. Il faut qu’on apprenne à capter le regard et quand on demande si ca va, de se regarder dans les yeux et de savoir si ca va vraiment. J’ai l’impression qu’on va dans le faussement connecté. Il y a beaucoup de gens seul en France et la solitude, c’est ça l’enfer ».

Capture.PNG jnkn

D’abord, j’adore Omar Sy pour sa sagesse et sa simplicité malgré sa carrière . Pour rebondir sur ces propos la fameuse phrase « comment ça va ?  » Cette phrase qu’on prononce tous est devenue si banale qu’elle devient un automatisme dans notre langage comme un « bonjour ». On se fout de la réponse, car rare sont ceux qui disent non-ca ne va pas trop! On ne cherche pas plus loin si ca va tant mieux, le faite de se regarder dans les yeux et essayer de capter une douleur ou un brin de tristesse est assez rare pour être soulignée.

Les réseaux en sont-ils responsables ?

Alors le but ce n’est pas de faire un procès aux réseaux. Mais il faut avouer que Facebook à une part de responsabilité dans cette non-communication qui se propage. Facebook un réseau social qui est permet de rester en contact avec nos « amis » parlons en de ces amis. Il y a nos amis ceux qu’on identifie sur des tags sur des publications drôle à qui on parle souvent et qu’on voit RÉGULIÈREMENT !! Il y a ensuite ceux à qui on ne parle pas souvent, mais qu’on garde pour avoir de leurs nouvelles ! Il y a ceux qu’on a connu dans notre jeunesse, en soirée ou autre à qui on ne parle jamais dont on se fout éperdument mais qu’on garde quand même. Pourquoi ? Telle est la question

Sur Facebook, il y a plusieurs catégories d’utilisateurs : 

Ceux qui publient tous les jours, mettent des photos de leurs vacances, de leurs animaux, de leurs amis, de leur famille qui disent quand ils ont faims, tristes, content, marre de leur travail ou au contraire ravie. Comme si on en avait quelque chose à faire c’est triste à dire mais c’est une réalité si vous avez des choses à montrer, à dire vous n’aurez pas besoin de Facebook .

Ceux qui changent leurs photos de profils assez souvent, mais qui restent raisonnable et qui utilisent les commentaires pour communiquer sur des sujets variés et utilise régulièrement messenger.

Ceux qu’on ne voit jamais n’ont pas changé leurs photos de profils depuis la création de leur compte et qui utilise plus messenger que Facebook.

Cette simplification de l’information personnelle est devenue une façon de moins communiquer car après tout on est déjà au courant de tout, si il met un commentaire drôle, poste une photo c‘est qu’il va bien alors pourquoi chercher plus loin ?

Capture

La course au like et l’estime de soi

Quand on publie quelque chose et qui nous plaît on aime avoir des retours positifs, c’est normal, cela est humain ! Pour certain, cela peut devenir une véritable obsession avec instagram on multiplie les hastags pour être vu par le plus grand nombre, un simple plat devient une œuvre d’art pareil pour la mode, les paysage ect. Celui qui exploite le plus l’ego de l’être humain ça reste Snapchat le concept ? Une vidéo ou une photo de quelque seconde que vous publiez pourquoi ? C’est vrai pourquoi faire ca ? L’ego de l’homme est difficile à comblé en gros  » regarder ce que je fais, ce que je vie,  » pour lancer ce message si subtile que nous faisons même pas attention « j’ai une vie géniale ou merdique par rapport à la tienne  » Certains on plusieurs stratégie, ils montrent leur amis, leur famille, leur animaux, leur travail. Attendez, vous avez l’impression que je rabâche la même chose que pour Facebook ? Car c’est la même chose en plus cruel je trouve.

Les dégâts psychologiques :

cette course à la popularité peuT avoir de sérieux impact sur l’estime de soi si on pas assez de j’aimes ou de likes on peut se demander si on est assez joli(e), si tous le monde se fou de notre vie et se persuader que nous ne sommes pas assez bien. Les filles nhésitent plus à se dévoiler de façon impudique pareil pour les garçons. Certains peuvent perdrent toute confiance en eux et en faire une dépression 

insta-14469605_1222853777773124_8218465191350371710_n

Pour conclure : Il faut qu’on apprenne à ce parler de vive voix, se soucier des personnes qui sont autour de nous les aidées si elles ont un problème, arrêter de se soucier des réseaux sociaux, ne pas exposer sa vie privée à qui veut l’entendre, cultiver son jardin secret et surtout rester soi même.